ID Sein

Le dépistage du cancer du sein par biopsies

La biopsie percutanée

Les biopsies percutanées (« à travers la peau ») sont le plus souvent réalisées par un radiologue sous anesthésie locale. Le prélèvement est effectué à l’aide d’une aiguille, et peut être guidé par l'échographie ou la mammographie, selon le type d'anomalie à explorer.

Les fragments prélevés sont envoyés au laboratoire pour une étude Anatomo pathologie.

biopsie percutanée

Les limites de cet examen

Le prélèvement ne s’applique qu’à une zone d'environ 1 mm de diamètre. Par conséquent, si aucune anomalie n’est trouvée, et que l’examen clinique, la mammographie ou l’échographie sont suspectes, il faut poursuivre les investigations et pratiquer une biopsie chirurgicale.

Dans le cas d’une masse solide et bien circonscrite, le médecin obtiendra des informations très détaillées qui permettront d’établir le caractère malin ou bénin de la tumeur. En revanche, si la « cible » pour le prélèvement est peu précise, le prélèvement sera probablement incomplet. À nouveau, seule une biopsie chirurgicale permettra de dire s’il s’agit ou non d’un cancer.


La biopsie chirurgicale

biopsie chirurgicale

Les modalités

  • L’anesthésie peut être générale ou locale, selon la profondeur et la taille de la tumeur.
  • L’intervention se fait en ambulatoire (la patiente sort le jour même).
  • Sa durée est de 15 à 30 mn.
  • L’incision sur le sein dépend de l’emplacement du nodule suspect. Elle peut être située en regard de la tumeur ou dans une zone où la cicatrice sera peu visible (aréole ou sillon sous-mammaire).
  • La reprise des activités peut se faire après une journée de repos.

À noter

Lorsque la lésion est visible à l’imagerie mais non palpable, le radiologue aide le chirurgien à la repérer en plaçant un fil métallique très fin (« hameçon ») dans le sein, au contact de la lésion.

Lors de l’intervention, une radiographie du prélèvement est réalisée afin de vérifier que toute la zone suspecte vue à la mammographie a bien été retirée.


Biopsie diagnostique, biopsie-exérèse

Il existe deux types de biopsies chirurgicales.

  • Si l’on souhaite juste prélever un fragment de la tumeur afin de vérifier sa nature, on parle de biopsie diagnostique.
  • Si le nodule est retiré dans son intégralité, on parle de biopsie-exérèse (ou d’exérèse diagnostique et thérapeutique).

Dans certains cas, après avoir discuté avec la patiente de toutes les éventualités, le chirurgien demande un Examen extemporané : l’examen microscopique de la biopsie est réalisé au bloc opératoire par un pathologiste afin de guider la suite de l’intervention. Lorsque cet examen confirme le diagnostic de cancer, il permet de gérer en une seule intervention à la fois le diagnostic et le traitement chirurgical du cancer.

Cet examen n’est pas pratiqué pour les tumeurs de toute petite taille afin de ne pas « gâcher » du tissu et de tout garder pour l’examen histologique définitif. En effet, même si aucune cellule cancéreuse n’est détectée pendant cet examen, le résultat doit malgré tout être confirmé par l’examen définitif réalisé en laboratoire car ce dernier est plus précis.