ID Sein

Reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal

reconstruction par lambeau

L’intervention

Elle consiste à transférer sur le thorax une palette de peau, muscle et graisse prélevée dans le dos. Le lambeau apporte suffisamment de tissus pour assurer un galbe naturel à la reconstruction. Selon l’épaisseur du lambeau et le volume du sein que l’on souhaite reconstruire, il peut être nécessaire d’ajouter une prothèse.

Ce lambeau est dit « pédiculé » car il reste connecté à ses vaisseaux sanguins (pédicule vasculaire) quand il est transféré du dos au thorax. Le pédicule est situé sous le bras : le lambeau est passé d’un côté à l’autre du thorax via l’aisselle, sans être détaché de ses vaisseaux.

intervention de recontruction par prothèse

Les modalités pratiques

  • L’intervention dure de 2 à 3 heures.
  • Elle se fait sous anesthésie générale.
  • L’hospitalisation dure de 2 à 5 jours. La patiente sort de la clinique avec un Redon (drain).
  • Les suites opératoires sont peu douloureuses.
  • Les pansements, renouvelés régulièrement, sont conservés 15 jours.
  • La convalescence dure de 2 semaines à 1 mois.
reconstruction par lambeau - post opération 1

Les avantages

  • les résultats esthétiques sont souvent très bons même quand les conditions locales sont mauvaises
  • Cette technique est presque toujours possible
reconstruction par lambeau - post opération 2

Les inconvénients

  • Le prélèvement du lambeau ne provoque pas de séquelle fonctionnelle (pas de limitation des mouvements du bras), mais il laisse une cicatrice horizontale d’une quinzaine de centimètres dans le dos, située à la hauteur de la bretelle d’attache du soutien gorge. Environ 30% des femmes se plaignent d’une sensation de gêne persistante dans le dos.
  • Le sein reconstruit est parfois un peu mobile lors de certains mouvements.

Les complications possibles

  • Le drain du dos doit parfois être laissé en place assez longtemps, quelquefois jusqu'à 3 semaines après l’intervention.
  • La nécrose du lambeau est une complication rare.
  • La désunion de la cicatrice du dos est une complication rare.

Il est toujours possible de reconstruire un sein, même des années après l’ablation.
En l’absence de radiothérapie, la reconstruction peut avoir lieu 6 mois après la mastectomie (après une bonne cicatrisation des tissus).
En cas de radiothérapie, il est préférable d’attendre un an. Dans l’intervalle, il est recommandé de masser la zone thoracique du sein afin d’assouplir les tissus.

 
  • RM droite par lambeau de grand dorsal

  • Reconstruction immédiate gauche par grand dorsal + prothèse

  • Mastectomie reconstruction immédiate droite par grand dorsal + réduction du sein gauche

  • Mastectomie reconstruction immédiate gauche par grand dorsal + prothèse

  • Reconstruction différée gauche par grand dorsal enfoui

  • Echec d’une reconstruction par prothèse: Infection et retrait de la prothèse

  • Mastectomie reconstruction immédiate gauche par lambeau de grand dorsal

  • Reconstruction différée droite par un lambeau de grand dorsal sans prothèse

  • Reconstruction immédiate par lambeau de Grand Dorsal + Prothèse