Réduction mammaire et prise en charge : tout savoir

Une poitrine volumineuse constitue un motif fréquent de consultation en chirurgie esthétique. Souvent à l’origine de gêne sociale, elle cause également diverses plaintes fonctionnelles. C’est dans ce cadre que la réduction mammaire trouve sa place.

Réduction mammaire et prise en charge : tout savoir | Paris| Institut du sein

En quoi consiste une réduction mammaire ?

Une mammoplastie de réduction consiste à diminuer le volume des seins dans le but d’harmoniser la poitrine avec le reste du corps.
Réalisée sous anesthésie générale, l’excès de glande est retiré et suivi par un lifting de la peau, de l’aréole et du mamelon. Cette intervention présente ainsi un double bénéfice puisque la réduction est associée à une optimisation de la forme et du galbe du sein.

Qui peut demander une réduction mammaire ?

Une hypertrophie mammaire est souvent associée à une gêne fonctionnelle et un complexe esthétique plus ou moins profond.
Sur le plan esthétique, des seins volumineux causent un embarras social pour la patiente qui n’ose pas s’habiller comme elle le souhaite. Certaines femmes témoignent de l’impact négatif qu’une hypertrophie mammaire peut avoir sur leur vie sociale et intime.

Sur le plan fonctionnel, les patientes rapportent la présence d’une douleur au niveau du rachis cervical et/ou dorso-lombaire avec un retentissement palpable sur la posture et le confort quotidien.

Une poitrine opulente s’associe avec une ptôse mammaire (glissement des seins qui se placent assez bas). Ceci peut être à l’origine d’une irritation cutanée secondaire à la transpiration ainsi qu’un intertrigo sous mammaire qui nécessite une thérapeutique locale.
Par ailleurs, la pratique d’activité sportive devient assez difficile, tout comme le fait de trouver vêtements et sous-vêtements compatibles avec sa morphologie.

La sécurité sociale prend-t-elle en charge la réduction de la poitrine ?

Une plastie mammaire de réduction est prise en charge par la sécurité sociale lorsque l’intervention retire plus de 300 grammes par sein (ce qui correspond généralement à une diminution d’un ou de deux bonnets).

Une première consultation permet à votre praticien de comprendre votre problématique et de réaliser un examen des seins. Les différents détails de l’acte ainsi que les précautions à prendre avant et après la réduction mammaire vous seront communiqués. Les procédures de prise en charge par la sécurité sociale pourront ensuite être démarrées.

La mutuelle prend-t-elle en charge la réduction mammaire ?

La réduction mammaire peut être prise en charge par votre mutuelle à la hauteur de ce que prévoit votre contrat.

Vous pouvez vous rapprocher de votre mutuelle afin d’obtenir des informations exactes concernant les montants qui vous seront remboursés.

Avatar de  céline gaston

céline gaston

Publié le 18/04/22

bonjour est-il possible de faire une reduction mammaire en cas d’allaitement ? avez-vous un temoignage dans ce sens ?

Avatar de  Institut du Sein Paris

Institut du Sein Paris

Publié le 18/04/22

Bonjour, nous vous remercions pour votre message. En cas d'allaitement, il est conseillé d'attendre 3 mois après la fin de l'allaitement pour la réalisation d'une réduction mammaire. Si désiré, celle-ci également se prévoir en amont. Nous pouvons discuter des détails durant une consultation dédiée.

Avatar de  Asma

Asma

Publié le 07/05/22

Merci d’avoir pensé à clarifier tt ce qui concerne la prise en charge mutuelle et sécurité sociale sur la réduction mammaire, c très intéressant !

Avatar de  Institut du Sein Paris

Institut du Sein Paris

Publié le 07/05/22

Bonjour, nous vous remercions pour ce message. Nous prenons à coeur l'information de nos patientes et faisons notre possible pour clarifer les démarches.

Commentaires

Répondre à céline gastonAnnuler la réponse