ID Sein

Le dépistage du cancer du sein par Mammographie et Echographie

La mammographie

  • Si vous n’avez pas de facteurs de risques particuliers il est recommandé en France de faire une mammographie tous les 2 ans entre 50 et 70 ans et tous les ans en cas de risque plus important.
mammographie, images révélatrices de cancer

L'interprétation des images de dépistage du cancer du sein

Dans la mammographie, les images révélant le cancer comprennent des zones opaques, la distorsion de l'architecture ou des microcalcifications. Les microcalcifications sont de dépôts minuscules de calcium qui pourraient indiquer la présence d'un cancer du sein. Cependant, il faut noter que 90% des microcalcifications dans le sein sont bénignes. Ils faut se méfier quand ils sont regroupés dans la même partie de la poitrine ou si elles ont une morphologie particulière suggestive de cancer.

interprétation des images de la mammographie

La classification Bi-Rads de l’ACR (American College of Radiology).

ACR1 Mammographie normale

ACR2 Benign (non-cancerous) mammographic image. Comme pour l’ACR 1, il s’agit d’une mammographie parfaitement rassurante, mais le radiologue souhaite attirer l’attention sur la présence d’une anomalie typiquement bénigne (adénofibrome, ganglion lymphatique dans le sein, calcifications bénignes …).

ACR3 Image mammographique probablement bénigne. Le radiologue a décelé une anomalie qui est très probablement bénigne. Le plus souvent, on refera une mammographie de contrôle quelques mois plus tard pour s’assurer que l’image n’a pas évolué sur le nouveau cliché.

ACR4 Image mammographique suspecte.

ACR5 Image mammographique maligne. Les anomalies sont, très certainement, d’origine cancéreuse. Des examens complémentaires et un avis spécialisé sont indispensables.


L’échographie

L’échographie n’est pas un bon examen de dépistage mais compléte efficacement la mammographie.