ID Sein

La radiothérapie

radiothérapie

Les radiations utilisées en radiothérapie ont la propriété d’empêcher la multiplication des cellules cancéreuses et d’entraîner leur destruction. Habituellement, le traitement dure 5 à 6 semaines avec des séances quotidiennes (sauf le week-end).

Les indications

  • Après un traitement conservateur, une irradiation de la glande mammaire est presque toujours réalisée car elle réduit le risque de récidive locorégionale (sein et ganglions axillaires) de 70 %. Cette maîtrise locorégionale de la maladie cancéreuse mammaire permet d’éliminer les clones cellulaires tumoraux (dérivés des cellules cancéreuses d’origine) pourvoyeurs de métastases à distance. On dit que « 4 récidives locales évitées à 5 ans, une vie sauvée à 15 ans ».
  • Après une mastectomie pratiquée pour traiter un cancer infiltrant, la radiothérapie pariétale (de la paroi thoracique) réduit le risque de récidive locale d'environ 70 %.
  • La radiothérapie des chaînes ganglionnaires : ses indications dépendent de la taille et de la localisation de la tumeur, de l’agressivité des cellules cancéreuses, ainsi que de l’envahissement ganglionnaire.
  • La radiothérapie est également utilisée pour traiter certaines métastases cérébrales ou osseuses.

Nouveauté : la radiothérapie peropératoire (pendant l’intervention)

La radiothérapie peropératoire permet de délivrer directement les rayons dans le lit tumoral (le siège de la tumeur) au cours de la tumorectomie. Dans certains cas, cette irradiation unique remplacerait les 5 à 6 semaines de radiothérapie postopératoire. Ses indications restent à définir. Cette technique est encore à l’étude, et peu de centres possèdent l’appareil nécessaire en France.