ID Sein

Amélioration des reconstructions mammaires

Il arrive que les résultats esthétiques d’une reconstruction mammaire ne soient pas satisfaisants. Il est le plus souvent possible de les améliorer par des interventions peu invasives et peu invalidantes.

Pour améliorer une reconstruction il faut avant tout faire l’analyse de ses défauts ?
Le volume : La largeur du sein, sa hauteur et sa projection
Le sillon sous mammaire : est il bien marqué, au bon niveau.
La courbe du sein est elle harmonieuse ?
La transition avec le décolleté et le creux axillaire
L’impression de naturel. Est ce qu’on voit la prothèse se dessiner sous la peau ?
La symétrie avec l’autre sein
L’aréole et le mamelon : la couleur, la taille, la position…

Plusieurs techniques peuvent être associées

-Les filling, ou autogreffe de graisse ont transformé la qualité des reconstructions car plus on augmente l’épaisseur des tissus naturels qui recouvrent une prothèse plus le résultat est naturel et ils permettent de sculpter la forme du sein.

La graisse est prélevée par lipoaspiration et réinjectée à l’aide d’une canule fine, dans les tissus. Chaque intervention ne permet de greffer que des quantités limitées de graisse.

Il est parfois possible de remplacer complètement une prothèse mais cela nécessite souvent plusieurs interventions.

-Changer la prothèse. Le choix de l’implant y est pour beaucoup dans la qualité d’une reconstruction. Il est possible de choisir la forme, la hauteur, la largeur et la projection de l’implant.

-Améliorer le sillon sous mammaire. Il est possible de faire avancer sur le sein la peau et la graisse qui sont au dessous afin de gagner de la laxité et de fixer par des points enfouis le sillon sous mammaire à la paroi thoracique.

-Améliorer la symétrie.

Il est souvent nécessaire de modifier le sein controlatéral pour avoir une bonne symétrie.

Si le sein restant est un peu « tombant » il sera impossible de l’imiter avec une prothèse et donc nécessaire de le remonter le sein qui tombe.

En cas de reconstruction par prothèse il est difficile de faire de tous petits seins (en dessous du bonnet B). Donc en cas de très petits seins il faut soit faire un lambeau sans prothèse mais ça laisse des cicatrices ailleurs sur le corps, soit faire une reconstruction exclusivement avec de la graisse mais il faut prévoir au moins 3 interventions et avoir un peu de graisse à prélever ailleurs sur le corps, soit mettre une petite prothèse dans le sein controlatéral pour l’augmenter un peu. Chacun de ces choix est bon, c’est à vous de décider une fois que nous vous aurons expliqué ce qu’il est possible de faire.

Lorsque le résultat n’est pas améliorable par les techniques décrites ci dessus il est parfois plus simple de recourir à des lambeaux comme le grand dorsal ou le DIEP.


 

Reconstruction droite par prothèse


​Analyse des défauts

​La prothèse est trop grosse et trop en dehors, le sillon est trop bas et il y a un defect au dessus du sein.

Résultat

A droite: changement de prothèse, correction du sillon et filling du décolleté.
Augmentation du sein gauche par une prothèse.


 

Reconstruction gauche par prothèse.


Analyse des défauts

​Le sein gauche manque de galbe en inféro externe. L’aréole droite est plus haute et plus petite que la gauche..

Résultat

Filling du sein gauche et agrandissement de l’aréole droite vers le bas.
 


 

Reconstruction droite par prothèse


Analyse des défauts

​Il manque du volume du sein droit. Sillon trop haut.

Résultat

Changement de prothèse et tatouage de l’aréole et greffe du mamelon.
 

-L’aréole et le mamelon peuvent être améliorés dans leurs taille, forme et position…
 


 

Reconstruction gauche par prothèse


Analyse des défauts

​Il manque du volume dans la partie interne du sein gauche et le sein droit regarde vers me bas.

Contexte

Elle ne veut pas toucher au sein droit.

Résultat

Comblement du defect interne par deux filling et tatouage de l’aréole et greffe du mamelon.
 


 

Reconstruction gauche par prothèse et augmentation par une prothèse remontée de l’aréole par une cicatrice autour de l’aréole (Sein droit)


Analyse des défauts

​On voit la prothèse gauche dans le décolleté et l’aréole droite regarde un peu vers le bas.

Résultat

Filling du décolleté à gauche. Tatouage de l’aréole et greffe du mamelon.
Redrapage du sein droit avec une cicatrice autour de l’aréole et verticale entre l’aréole et le sillon.
 


 

Reconstructions mammaires bilatérales : à droite par prothèse et à gauche par grand dorsal et prothèse


Analyse des défauts

​Le sein gauche est trop gros et trop bas.

Contexte

Elle a suffisamment de graisse sur le corps pour qu’on puisse en prélever.

Résultat

A droite retrait de la prothèse et remplacement partiel par un filling. Remodelage du lambeau.
 


 

Reconstructions mammaires bilatérales par prothèse


Analyse des défauts

​Il y a une adhérence de la cicatrice sur le sein gauche. Les prothèses sont trop petites et manquent de naturel.

Contexte

Elle a suffisamment de graisse sur le corps pour qu’on puisse en prélever.

Résultat

Filling bilatéral, décollement de la cicatrice puis changement de prothèses
 


 

Reconstruction gauche par prothèse


Analyse des défauts

​La prothèse est trop volumineuse et manque de naturel.

Résultat

Changement de prothèse pour une moins haute et moins large, amélioration des contours par des filling et tatouage de l’arole et du mamelon.
 


 

Reconstruction gauche par prothèse et Plastie mammaire de réduction à droite


Analyse des défauts

​Le sein gauche manque de projection et de naturel.

Contexte

Elle a suffisamment de graisse sur le corps pour qu’on puisse en prélever.

Résultat

Remodelage des contours avec des filling.
 


 

Reconstruction droite par prothèse et plastie mammaire de réduction à gauche


Analyse des défauts

​Le sein droit manque de projection et de naturel.

Contexte

Elle a suffisamment de graisse sur le corps pour qu’on puisse en prélever.

Résultat

Amélioration des contours et de la projection par des filling. Tatouage de l’aréole et greffe de mamelon.
 


 

Reconstructions mammaires bilatérale par prothèses après une mastectomie gauche pour cancer et une mastectomie prophylactique droite


Analyse des défauts

A gauche la prothèse est trop haute et le sillon pas assez marqué.
Des deux côtés on voit les contours des prothèses.

Résultat

A gauche: Correction du sillon sous mammaire et changement de prothèse.
Filling bilatéral et tatouage de l’aréole et greffe de mamelon.
 


 

Reconstructions mammaires bilatérale par prothèse


Analyse des défauts

​Les prothèses sont trop petites et pas assez projetées. Il y a des irrégularités sur la peau.

Contexte

Elle a suffisamment de graisse sur le corps pour qu’on puisse en prélever.

Résultat

Amélioration des contours des prothèses par des filling.
Changement des prothèses pour des anatomiques plus volumineuses et abaissement des sillons.
 


 

Reconstruction gauche par une prothèse, plastie mammaire de réduction du sein droit


Analyse des défauts

​La prothèse est trop petite. Le sillon sous mammaire est trop haut.

Résultat

Changement de la prothèse, abaissement de la partie externe du sillon et filling.
 


 

Reconstruction gauche par prothèse et augmentation du droit par une prothèse


Analyse des défauts

​Le sein gauche est trop petit et le sillon sous mammaire est trop haut.

Résultat

Changement de prothèse et abaissement du sillon sous mammaire.
 


 

Reconstruction gauche par un lambeau de grand dorsal et une prothèse


Analyse des défauts

​Le sein est trop bombé sur le dessus et pas assez large. Le volume est trop important.

Contexte

Elle a suffisamment de graisse sur le corps pour qu’on puisse en prélever.
Elle est d’accord pour plusieurs interventions.

Résultat

Remplacement de la prothèse intégralement par de la graisse en 4 interventions.
 


 

Reconstruction droite par prothèse.

Analyse des défauts

​La prothèse est trop grosse et trop haute. Il y a une coque douloureuse.
L’épaisseur entre la prothèse et la peau est trop fine.

Contexte

Le sein de l’autre côté est petit mais lui convient. Elle a suffisamment de graisse sur le corps pour qu’on puisse en prélever et elle est d’accord pour plusieurs interventions.

Résultat

Remplacement progressif de la prothèse par de la graisse en 4 interventions.
Fixation du sillon sous mammaire. Tatouage de l’aréole et greffe de mamelon.