Prothèse mammaire percée : prise en charge

La pose de prothèses mammaires est une intervention chirurgicale très pratiquée pour des raisons esthétiques et dans le cadre de la reconstruction mammaire. La prothèse mammaire, étant un corps étranger, peut s’user et parfois se percer, ce qui n’est pas dangereux mais cela implique un changement. L’Institut du Sein Paris assure un suivi personnalisé des patientes afin de garantir une prise en charge complète au long cours.

Prothèse mammaire percée : prise en charge | Institut du Sein | Paris

Qu’est-ce qu’une prothèse mammaire ?

Les prothèses mammaires sont utilisées en chirurgie esthétique pour corriger une ptôse mammaire, une asymétrie ou une poitrine trop petite. Elles permettent d’obtenir un volume plus important qu’avec un lipofilling.
Les implants sont également utilisés lors de chirurgies reconstructrices, suite à une mastectomie pour remplacer le volume de la glande mammaire. La reconstruction peut avoir lieu directement après l’ablation de la glande mammaire ou bien à distance, ce choix dépend de la morphologie de la patiente ainsi que des caractéristiques de la tumeur.

Différents types de prothèses sont utilisés, en fonction du type de chirurgie, des souhaits de la patiente, ainsi que la morphologie des seins. Les implants existent sous deux formes : une forme ronde et une forme dite “anatomique”.

Il existe deux matériaux de remplissage pour les implants : le gel de silicone, plus fréquemment utilisé, dont la consistance ressemble à celle du sein avec un rendu naturel et souple ; et le sérum physiologique, rarement utilisé, car moins souple.

Dans quels cas une prothèse mammaire peut-elle se percer ?

La cause la plus fréquente de rupture est l’âge de la prothèse mammaire. S’il est rare qu’ils se percent avant la 10ème année, le risque s’accroît avec le temps.

En cas de rupture, un implant rempli de sérum physiologique se dégonfle progressivement à mesure que le produit est évacué. La poitrine devient alors asymétrique et une ptôse inesthétique peut être constatée. Le corps va absorber le sérum physiologique sans danger.

L’asymétrie en cas de prothèses en silicone rompues est moins visible. Lorsque le gel est usé, il passe à travers la membrane de la prothèse. La rupture est d’abord asymptomatique, car c’est une faible quantité de silicone qui s’échappe. Progressivement, une quantité plus importante et différents symptômes indiquent que la prothèse s’est percée. Parmi eux, on constate une modification de la morphologie de la poitrine, qui est moins symétrique et volumineuse avec parfois des plis palpables. Des sensations de douleur, de gonflements se font ensuite sentir, jusqu’à l’apparition dans certains cas de ganglions sous les aisselles.

Quelle est la prise en charge en cas de prothèse mammaire percée ?

Toute modification de la morphologie du sein doit alerter la patiente. Quel que soit le stade de rupture, il est possible d’avoir recours à un remplacement des prothèses. Ce remplacement peut se faire sans urgence. Il faut noter que les complications liées à la rupture d’implants mammaires sont prises en charge par la sécurité sociale en cas de chirurgie reconstructrice (liée à un cancer du sein ou à une chirurgie de malformation mammaire). Les prothèses posées dans le cadre d’une chirurgie esthétique ne font l’objet d’une prise en charge par la sécurité sociale en cas de rupture.
Comme la rupture des implants est peu visible, un suivi médical avec une échographie annuelle est impératif. Dans la grande majorité des cas, un implant défectueux est repéré à l’occasion de l’échographie. De même, le changement n’est effectué que lorsque le radiologue identifie la prothèse percée. Le changement de prothèses n’est pas forcément obligatoire tous les 10 ans, les implants ne sont changés qu’en cas de problème. L’accompagnement et le suivi personnalisé des patientes est au cœur de notre prise en charge.

Précédent

Commentaires